La Lettre du Financier Territorial

Gestion et politique financiere

Les comptes des administrations publiques en 2019

Publié dans le N°356 -Juillet 2020
|

Selon le document de l'INSEE[1], en 2019, le déficit public au sens de Maastricht augmente de 0,7 point de produit intérieur brut (PIB) par rapport à 2018 et s'établit à 72,7 milliards d'euros, soit 3,0 % du PIB. Corrigé de l'effet transitoire de la transformation du crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) en allègements de cotisations sociales, il représente 2,1 % du PIB. La détérioration du déficit en 2019 provient en premier lieu de l'État, dont les recettes diminuent et, dans une moindre mesure, des administrations publiques locales, dont l'investissement accélère nettement.

La baisse de recettes s'explique principalement par l'effet transitoire de la transformation du CICE en allègements de cotisations sociales. En revanche, l'excédent des administrations de sécurité sociale se renforce. Le poids de la dette publique dans le PIB est stable, à 98,1 %.
En 2019, les administrations publiques locales deviennent déficitaires de 0,9 milliard d'euros, après un excédent de 2,7 milliards en 2018. Les recettes (+ 3,1 %) sont moins dynamiques que les dépenses (+ 4,5 %) soutenues par un investissement très vigoureux.
 (...)

L’accès à la totalité de l’article est réservé aux abonnés.

Identifiez-vous

S'abonner

Offre d'essai 1 mois

Offre d'essai gratuit sans engagement pour un abonnement d'un mois à la Lettre

Votre abonnement comprend un accès aux contenus du site www.financierterritorial.fr.

offre abonnement
S'abonner à la Lettre

La lettre est accompagnée chaque mois d’une ou deux fiches techniques pour bénéficier de l’expertise et de la sécurité juridique nécessaire à vos décisions.

Newsletter de la Lettre du Financier Territorial

Inscrivez-vous et soyez informé de nos nouvelles parutions et de l'actualité de notre site