Ce mois-ci
Editorial

L'arbitrage sur les dépenses : plus nécessaire, plus douloureux

L'impératif de freiner les dépenses publiques ne fait guère de doute quand les prélèvements obligatoires et l'emprunt sont à des niveaux records. En même temps la pression sur les dépenses reste vigoureuse, pour la défense et la sécurité, la justice, la santé, les solidarités. Lorsque l'on ne peut plus agir sur les recettes, l'arbitrage ne peut se faire qu'entre les dépenses. Y poussent particulièrement les contraintes liées au changement climatique qui impactent les collectivités locales loin des schémas traditionnels centrés sur le pouvoir discrétionnaire de décider des programmes.

Le Rapport de mission sur l'assurabilité des risques climatiques, remis le 2 avril aux ministres Bruno le Maire et Christophe Béchu, offre une bonne illustration. L'étude porte sur le maintien d'une assurance accessible à tous et sur le renforcement de la prévention des risques naturels. Les experts se sont fondés sur des scénarios relatifs à la fréquence et à la gravité des calamités naturelles, prévues  (...)

Lire la suite