Dossier

Crise sanitaire - relance économique

N°359
Un début de second confinement plus serein, au plan financier tout du moins

Publié dans le n°359 - Novembre 2020

Grégoire VINCENOT

Alors qu'une courte panique avait saisi les marchés en mars, forçant la BCE à de nouvelles innovations, le retour des mesures de confinement visant à endiguer la seconde vague du coronavirus s'est fait en octobre sans à-coups significatifs au plan financier. Les marchés ont intégré que les pouvoirs publics étaient prêts à revoir en profondeur leurs plafonds usuels en termes de volumes d'intervention, et ils ont aussi été largement rassurés par le rebond marqué de l'activité intervenu au 3ème trimestre à la suite de la première vague. Les niveaux de l'inflation anticipée et des taux d'intérêt n (...)

Lire la suite

N°359
Revenir à la prospective pour faire face à la crise

Publié dans le n°359 - Novembre 2020

Jean-Alain HERAUD et René KAHN

Le paradoxe des périodes de crise, c'est qu'elles obligent à la fois à des réponses rapides et à des réflexions de fond. La crise sanitaire actuelle et toutes les crises (économiques, sociales, institutionnelles ...) qu'elle entraîne ou aggrave illustrent parfaitement cette observation. Non seulement les mesures politiques prises à la hâte depuis le début de l'année - en France comme ailleurs - méritent d'être analysées et éventuellement critiquées, mais ce qui nous paraît essentiel, et qui fait l'objet de cet article, c'est que la réflexion prospective doit retrouver toute notre attentio (...)

Lire la suite

N°358
Des finances publiques européennes durablement dégradées

Publié dans le n°358 - Octobre 2020

Marie-Pierre RIPERT

La crise sanitaire a provoqué une très forte augmentation des dettes publiques des pays de la zone euro en 2020, entre 15 et 30 points de PIB selon les pays. Les finances publiques européennes vont rester durablement dégradées avec la persistance de déficits publics relativement élevés. Dans ce contexte, la soutenabilité de ces dettes se pose à nouveau. Jusqu'à présent, la monétisation des dettes par la BCE permettait de les rendre soutenables et assurait ainsi la pérennité de la zone euro. Cette monétisation va se poursuivre dans les années à venir. Par ailleurs, l'intervention de l'Union Eur (...)

Lire la suite

N°358
Plan de relance : un accompagnement spécifique des collectivités territoriales

Publié dans le n°358 - Octobre 2020

Le Gouvernement a présenté un plan de relance économique exceptionnel de 100 milliards d'euros qui privilégie les secteurs structurants et porteurs d'emplois, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre et en renforçant la cohésion sociale et territoriale[1].
 (...)

Lire la suite

N°358
Il faut plus qu'un plan de relance

Publié dans le n°358 - Octobre 2020

Le budget de 2021 est présenté avec beaucoup d'emphase comme étant celui du plan de relance, le gouvernement mettant l'accent sur le surcroît de dépenses destinées à faire repartir l'économie. Cette assimilation sémantique aux politiques macro-économiques du siècle passé donne une image déformée des crises actuelles et des remèdes qu'il y faudrait appliquer, notamment parce qu'elle crée l'attente illusoire d'une croissance générale.
Les politiques de stimulation économique par la dépense publique, inspirées des doctrines de J.M. Keynes, étaient conçues et menées dans un contexte radicalement  (...)

Lire la suite

N°357
Expansion du télétravail : les enjeux d'une transformation structurelle du travail et des modes de vie

Publié dans le n°357 - Septembre 2020

Pauline LESTERQUY

La crise sanitaire a entraîné une expansion importante et rapide du recours au télétravail pour sauvegarder l'activité économique. Si le déconfinement s'accompagne d'un recul de cette pratique, la demande des salariés pour le télétravail régulier reste importante et ce mode d'organisation du travail pourrait se développer à plus long terme. Les enjeux de mise en place et d'adaptation sont importants pour les entreprises comme pour les pouvoirs publics, face à une transformation qui touche de manière large à l'organisation du travail et aux modes de vie des Français. Ces nouvelles perspectives  (...)

Lire la suite

N°356
Crise du COVID : un accélérateur d'intégration pour l'Europe ?

Publié dans le n°356 - Juillet 2020

Marie-Pierre RIPERT

L'architecture institutionnelle de la zone euro reste incomplète, vingt ans après sa création. L'union monétaire ne s'est pas accompagnée d'une « union budgétaire », le fédéralisme européen rencontrant encore d'importantes résistances de la part d'un certain nombre d'états. A l'image des crises précédentes, la crise du COVID-19 a remis en exergue les problèmes posés par l'absence d'outils de gestion des chocs asymétriques au sein de la zone. La forte hausse des dettes publiques, induite par le choc inédit sur la croissance, repose la question de la soutenabilité budgétaire d'un certa (...)

Lire la suite

N°355
Quelles implications économiques du covid-19 ?

Publié dans le n°355 - Juin 2020

Marie-Pierre RIPERT

La première phase de la crise du COVID-19 - celle du confinement des populations provoquant un arrêt brutal de l'activité - est arrivée à son terme. En mai, s'est ouverte la deuxième phase de la crise, celle du déconfinement et du redémarrage des économies. La vigueur de la reprise, et en corollaire le profil de croissance, va dépendre de plusieurs facteurs sur lesquels plane encore une forte incertitude : évolution de la crise sanitaire, comportement des agents privés, ampleur et efficacité des politiques économiques mises en oeuvre. Après avoir compensé les pertes de revenus et éviter l (...)

Lire la suite

N°354
Santé : décentraliser ou mieux coproduire ?

Publié dans le n°354 - Mai 2020

La diffusion des épidémies et leur létalité, variables même à l'intérieur d'un pays, ne dépendent pas d'abord des institutions. Celles-ci montrent leur utilité par l'anticipation stratégique, la rapidité et la pertinence des réactions et l'organisation des soins. En France, « La politique de santé relève de la responsabilité de l'Etat » dit le code de la santé publique. Or, sur les trois plans cités, il n'a pas été performant. Fusent donc des propositions de décentralisation.
Rien ne démontre qu'il faille revenir sur le principe, mais sa mise en oeuvre doit être revue, en repositio (...)

Lire la suite

N°353
COVID-19 : un choc inédit sur la croissance

Publié dans le n°353 - Avril 2020

Marie-Pierre RIPERT

Partie de Chine, l'épidémie de COVID-19 s'est progressivement propagée à la plupart des pays du monde au cours des deux derniers mois. Cette épidémie constitue un choc exogène inédit pour les économies. La crise sanitaire difficilement maîtrisable a conduit les autorités de nombreux pays à confiner leur population, provoquant un arrêt brutal et massif d'activité et en corollaire une crise économique et financière généralisée. Les autorités publiques ont réagi en décidant de mesures budgétaires et monétaires de grande ampleur permettant de stabiliser à court terme les marchés financiers. Toutef (...)

Lire la suite

N°353
Répercussions du coronavirus sur les finances locales

Publié dans le n°353 - Avril 2020

Les répercussions du coronavirus sur les finances locales seront étudiées à travers les volets législatifs et réglementaires de mesures exceptionnelles : les lois du 23 mars 2020 de finances rectificative pour 2020 et d'urgence pour faire face à l'épidémie de covid-19 [1] . Il s'agira aussi d'envisager les conséquences du coronavirus sur les finances locales.

Loi n° 2020-289 du 23 mars 2020 de finances rectificative pour 2020 [2] et [3]
 (...)

Lire la suite